• Prépa concours
    Auxiliaire de Puériculture

L' Auxiliaire de Puériculture prodigue des soins ou une aide précise à des enfants, de la naissance à l’adolescence, sous la responsabilité d’autres professionnels du secteur de la santé, du secteur éducatif ou social.

Ces soins peuvent être : donner un biberon ou un bain, ou aider, l’infirmière à effectuer des actes plus techniques, tels qu’une injection ou un pansement. Ils sont variés et doivent être effectués rapidement. Les activités d’éveil (apprentissage et jeux) tiennent une place importante dans la pratique.
Elle assiste la puéricultrice, l’infirmière ou la sage-femme. Comme ces dernières, l’auxiliaire de puériculture peut exercer dans différentes structures : maternité, centre de protection maternelle et infantile (P.M.I.), crèche, halte-garderie, pouponnière ou maison d’enfants, secteur hospitalier.

Le concours

Aucune condition de diplôme n’est exigée pour se présenter aux épreuves d’admissibilité. L’âge requis pour l’inscription aux concours est de dix sept ans au moins, au 31 décembre de l’année des épreuves de sélection. La durée des études est de 12 mois, sanctionnés par le Diplôme Professionnel d’Auxiliaire de Puériculture.

Les épreuves de sélection comprennent deux épreuves d’admissibilité (une épreuve (A) de culture générale et une épreuve (B) consistant en un test d’attention, de raisonnement logique et d’organisation) et une épreuve orale d’admission. Les candidats titulaires d’un titre ou diplôme homologué au minimum au niveau IV (Baccalauréat) ou candidats titulaires d’un titre ou diplôme du secteur sanitaire ou social homologué au minimum au niveau V (notamment BEP Sanitaire et Social, B.E.P.A. Option Services aux Personnes ou CAP Petite enfance) sont dispensés de l’épreuve d’admissibilité de culture générale (A).

Les épreuves écrites d’admissibilité se décomposent ainsi :

  • A − Une épreuve de culture générale, en lien avec le domaine sanitaire et social, comprenant deux parties et d’une durée de deux heures :
    1 - A partir d’un texte de culture générale d’une page maximum et portant sur un sujet d’actualité d’ordre sanitaire et social, le candidat doit :
    • dégager les idées principales du texte
    • commenter les aspects essentiels du sujet traité sur la base de deux questions au maximum
    • (note sur 12 points)
    2 - Une série de dix questions à réponse courte :
    • cinq questions portant sur des notions élémentaires de biologie humaine
    • trois questions portant sur les quatre opérations numériques de base
    • deux questions d’exercices mathématiques de conversion
    • (note sur 8 points)
  • B – Un test ayant pour objet d’évaluer les aptitudes suivantes :
    • l’attention, le raisonnement logique et l’organisation
    • (durée : 1h30, note sur 20

L’épreuve orale d’admission se divise en deux parties et consiste en un entretien de vingt minutes maximum avec deux membres du jury, précédé de dix minutes de préparation :

  • A - Exposé à partir d’un thème du domaine sanitaire et social et réponse à des questions
  • B - Discussion avec le jury sur la connaissance et l’intérêt du candidat pour la profession d’auxiliaire de puériculture.

Les enseignements

Ils commencent le premier lundi de septembre et sont consacrés à l'étude du programme jusqu'à la fin du mois de février. Le mois de mars permet des révisions approfondies avant la période des concours, dont la plupart se déroulent entre mars et juin.

Pour permettre aux étudiants de passer un nombre suffisant de concours, ces horaires sont réduits durant cette période. Les cours servent alors à refaire avec les professeurs les divers sujets qui ont été posés dans les différentes villes, en revoyant une nouvelle fois les notions indispensables. Les sections comprennent en moyenne 20 à 25 étudiants.